Retour à la liste des messages

David (guide spirituel) - reçu en communication spirite, le 22 octobre 2014

Nous sommes les amis, nous sommes les frères, nous sommes les murmures, nous sommes les larmes et les rires, nous sommes ceux qui sont dans la lumière alors que vous pensez que nous sommes tapis dans l’ombre.

Nous sommes guides et par notre amour inconditionnel, par notre volonté d’être dans l’unité de chacun et de tous, nous sommes à l’écoute de vos pensées et de vos âmes.

Regardez, cherchez, car les signes que vous recevez sont autant de rayons lumineux que de larmes que vous versez.
Nous sommes ceux qui vous bercent dans la solitude de vos pensées et pourtant vous nous ignorez.
Nous sommes le vent et la brise qui agitent les vieilles feuilles de l’arbre et nous sommes la pluie fine qui alimente vos rivières, et pourtant vous nous ignorez.
Vous cherchez les signes, et ces signes sont plus présents que votre simple présence.
Vous cherchez une réponse en joignant vos mains et nous sommes la force qui vous pousse à les faire se rejoindre.
Nous sommes la réponse et pourtant vous n’écoutez point car le cri de détresse est toujours plus fort que le silence de l’amour.

Ceux qui sont passés de vie à trépas vous envoient moult signes et moult petits messages mais votre peur de les voir vous les dissimule.
Si celui qui vous a quitté n’est point reçu en votre cœur par sa seule présence divine, il ne peut à vos yeux se montrer, car votre peine, si grande, ne saurait reconnaitre le miracle qui se joue.

Seul celui qui voit avec le cœur tourné vers la lumière reçoit en son sein, en son temple, le message de ses pairs.

Nous, guides de lumières, nous, vos compagnons de voyages, sommes ici dans le grand voyage de la vie et de la mort ; nous avons pour mission de vous mener à votre destination ; celle-ci n’est point de contenter votre égo ou de vous donner plus de flatteries que de réprimandes ;
nous sommes ici, avec les âmes incarnées et auprès de ceux de votre famille ;
nous sommes ceux qui sans attendre reconnaissance ou dévotion , apporteront au creux de nos mains le sel et l’eau, nous aimons simplement et vous, apprenez ainsi à aimer celui qui vous montre la voie sans vous donner une tape violente sur l’épaule ;
vous serez guides un jour aussi et pour cela vous devez comprendre, apprendre, donner, recevoir dans le plus simple sacrement de votre être.

Nous sommes avec vos proches et nous portons vos messages ; ils nous donnent les leurs et par notre amour sans faille nous vous les restituons ; recevez le message, soyez attentifs car beaucoup d’entre eux vous guideront sur les voies éclairées de la connaissance.
portez votre bannière de guides terrestres avec honneur et fierté ; donnez à celui qui attend le mot juste et le sourire ; vous que nous chérissons plus que jamais, depuis hier et pour toujours, nous vous apporterons à chacun d’entre vous, la félicité et la sérénité, regardez, ouvrez vos mains et cœurs, ne jugez point l’ignorant mais donnez-lui le livre dont il a besoin.
Riez de vos erreurs car lorsque vous retrouverez votre demeure, c’est une grande assemblée de frères et de sœurs qui vous salueront et qui riront à vos coté.

Comme rien ne vient, vous pensez que tout est illusion ; vous avez raison, rien ne peut surgir de l’illusion, tout ne peux venir que de la création et ce qui vient de la vie ne peut qu’avoir plus de lumière que ce qui vient de la destruction.

Dites à vos amis que derrière le grand rideau de la mort, se cache un décor merveilleux qui attend chacun de vous mais que votre mémoire a oublié ;
dites aux âmes en peine qu’ils ne sont pas seuls et que des âmes lumineuses sont à leur côté, dites-leur que le futur sera un mirage si leurs yeux n’acceptent pas la lumière, dites leur enfin que rien ne s’achève, que tout est parfait et que le retour à la maison est celui que tous ici-bas attendent, non l’humain ignorant, mais bien l’âme éternelle qui l’habite.